Image

Stressless Funk

Stressless Funk est une émission dédiée à la musique afro-américaine dans toutes ses nuances : engagée et revendicative, festive et jouissive, des artistes connus aux artistes obscurs et méconnus.
Vous découvrirez une communauté qui a subi de grandes injustices mais qui avec la musique a su garder l'espoir d'un futur meilleur. Des champs de coton aux églises, des ghettos aux dancefloors, ces femmes et ces hommes nous racontent depuis quatre siècles leur histoire, notre histoire, nous faisant réfléchir, nous faisant danser en parlant de la foi, de la paix, de l'amour, du sexe et de la révolution.

Check it! Is Stressless, is Funk!

peace Fabio

 

Stressless Funk# 32 Focus On: Norman Whitfield

Avec cette émission Stressless Funk commence une série au nom Focus On dédié aux femmes et hommes qui étaient dans l'ombre des artistes et groupes qui ont fait grande la musique afro-américaine.....

On parlera de auteurs, compositeurs, arrangeurs, parolier, producteurs que avec leur travail on permis que beaucoup de pages de la musique aient pu être écrites. Le premier dont on cause est Norman Whitfield auteur et producteur originaire de Harlem, quartier de New York, ou il était nait en 1940 et qui a fait ses marques chez Motown au début des année 60 en tant que responsable de la qualité. Après quoi il a commencé à écrire et arranger avec comme partenaire en moindre mesure Eddie Holland jr., le plus agé des frères Holland mais surtout Barret Strong avec le quel à il fait équipe en marquant pour plus de 10 ans l'histoire de Motown surtout avec le Temptations. En 1962 on a la première chansons écrite pour Marvin Gaye suivent des choses pour les filles tels les Velvelettes ou encore les Marvelettes ou plus tard Martha Reeves & The Vandellas. Son heure de gloire est arrivé quand Berry Gordy le patron de Motown lui donne l'occasion de travailler pour les Temptations groupe phare de la maison jusqu'à la sous la houlette de Smokey Robinson. Il écrit sa première chanson, en 1964, pour les Tempations ayant titre "Girl" et c'est deux ans plus tard que arrive le premier succès avec "Ain't Too Proud To Beg" et vue les ventes engrangée, Gordy lui donne les clés de la maison Temptations à la place de Robinson. A cette période ses compositions étaient encore dans un registre soul/rhytm&blues, mais Whitfield étant très observateur de la scène musicale comprends que un tournant est en train de se faire au sein de la musique afro-américaine. Il était un admirateur de Sly Stone ma surtout du barbier de Kannapolis cet à dire Gorge Clinton et en prenant inspiration, avec un oeil sur ce qui se passait chez Stax, il applique aux Temptations sa recette magique. C'est comme ça que Motown est passé à l'ere du funk et à la soul tendance psychédélique et rock. Finis les costard, place aux tenue des hippy, finis les textes mielleux, nouveaux textes engagé et consciouss, la band maison, cet à dire les Funk Brothers, élargie avec la batterie plus en avant et la basse plus évidente, notamment celle de Bob Babbit, deux guitaristes répondant aux noms de Dennis Coffey et Melvin"Wha Wha" Rangin, et on voie que musicalement il y a une révolution chez Motown, révolution qui comme fruit donnera la chanson "Cloud" sortie en 1968. Cette collaboration que nous donnera les plus belles chansons des Temptations durera jusqu'au 1973, on dit parce que les Temptations n'étaient pas content de la place grandissante que Withfield donnait à la musique au détriment du texte. En effet en 1971 Whitfield accouche un nouveau projet musicale ayant pour nom The Undisputed Truth, un trio vocale avec une notable présence sur scène  composé en origine par deux filles, Billie Cavin et Brenda Evans qui faisaient des background voices pour Diana Ross ou les Four Tops et un chanteur Joe Harris qui venait d'un groupe au nom Fabulous Peps et ayant aussi fait part des Ohio Intouchables qui deviendront Ohio Players, et c'est vrai que avec Undisputed Truth le virage psychédélique/rock s'est accentué. Autre groupe qui a profité à la même période du grand talent de Whitfield on été aussi les Rare Earth premier groupe entièrement blanc signé par Motown, une band qui été composé de 5 musiciens, donc pas de Funk Brothers, que a décliné le nouveau son d'une façon plus rock que Temptations ou Undisputed Truth e il faut noter que beaucoup de chansons écrites par Whitfield étaient souvent joué par tous les groupes sous sa houlette et les résultat étaient souvent très différents. On arrive ainsi en 1975 et Whitfield quitte Motown et fonde sa propre maison de disque au nom de Whitfield Record, maison que en plus des Undisputed Truth, qui l'ont suivi en quittant Motown, compte entre autres parmi ses productions les Rose Royce, Nytro, Willi Hutch, Junior Walker, Dream Machine, Mammatapee et Masterpiece, à noter que ce trois dernier groupe étaient des montages fait par Whitfield au sein de son label en utilisant parfois les mêmes musiciens. Mais les gouts commencent à changer et il n'y palus place pour la psychedelie et le rock dans la musique afro-américaine et à part quelque irréductibles le son se transforme et se simplifie à nouveau, arrive la disco et après les Rose Royce et les Nytro, encore lié au funk si on peut dire méchant, avec Dream Machine, Mammatapee et Masterpiece Whitfield se converti aux nouveaux sons bourré de électronique, en un mot l'electro-funk mâtiné de disco et même rap et ça n'a pas marché.

Whitfield Records à fait faillite en 1982 mais Whitfield a continué à écrire chansons, et de temps en temps il arrivait encore à en sortir d'efficaces, des chansons pour artistes produits par des autres maisons tel les Pointer Sisters, les Stargard, et en 1989 une chansons pour les Gap Band entre autres et c'est la dernière fois qui une de ses chansons arrive à se faire noter. Norman Whitfield décède, à l'âge de 68 ans, en 2008 suite au problèmes de santé causé par le diabète, nous laissant un héritage musicale immense dans tous les sens et on peut dire sans souci que si il n'y avez pas eu Normal Whitfield probablement le funk ne aurai pas été ce qu'il a été, c'était et il restera un grand de la musique tout court. Je vous laisse maintenant écouter cette belle histoire musicale dans laquelle vous trouverez tous les artistes dont j'ai parlé dans cette longue présentation et que concernent Norman Whitfield soit au titre de composition soit au titre de production et je tien à préciser que dans le souci de présenter d'une façon exhaustive l'oeuvre de Whitfield, et aussi pour une question d'espace, j'ai été obligé à limiter le nombre des chansons des Temptations et des Undisputed Truth, qui à eux seulement méritent une émissions.

En vous donnant rendez-vous à la prochaine émission que nous amènera à Washington DC dans le fief de la Go GO music une musique à danser jusqu'au bout de la nuit je vous souhaite bon écoute et un peace à vous toutes et à vous tous.


Plaisir intense et sans limite pour tes oreilles
avec l'appli EPONYME !

Ou que tu sois, écoute la Radio EPONYME sur ton smartphone.
Visualise les titres de l'ensemble de la playlist, rajoute tes sons préférés dans tes favoris et accède aux vidéos...